Backround 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Backround 2017

Message par torgne le Dim 4 Déc - 18:47

Ci-dessous, le scénario d'invasion 2017 tiré du site.






SKAS
En 510 environ de notre ère...
Les Isles Anciennes sont de nouveau morcelées en neuf royaumes, chaque duc se proclamant roi.
Alors que les deux plus grands royaumes ; Lyonesse et Dahaut, s'affrontent pour le Trône réunifiant les Isles, sur la côte ouest, les navires noirs déversent les farouches et fiers guerriers skas. Les barons Ulfs, obnubilés par leurs vendettas incessantes voient leurs terres envahies.

L 'Ulfland du Nord est livrée sans combattre, le faible pouvoir reclu dans la ville portuaire de Xounges est impuissant, au pire, déjà sous influence ska. Les barons réussissent l'impensable : Craignant de perdre leurs terres, ils montent une armée commune et se regroupent sous la bannière ulf pour tenter de contrer les skas.

Après "Une couronne pour deux" et "Para Bellum", Lyonesse est de retour pour le troisième opus d'Invasion !
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Jeu 22 Déc - 21:45

Et un peu de lecture issue des fesses du bouc :

ROYAUME DE SKAGHANE

HISTOIRE DES SKAS :
Les skas sont un peuple atypique, et aussi l'une des plus vieilles civilisations du monde.
Leur langue n'a quasi pas évolué depuis ses origines, et ils conservent encore précieusement d'antiques sagas gavées sur bois qui font le récit de leur histoire depuis 10 000 ans.
Les plus anciennes parlent de leur migration depuis le glacier de Wurms ; leur arrivée en Scandinavie et les combats contre des tribus néandertaliennes.
Aux alentours de 2800 av JC, de grandes batailles les opposèrent à des hordes de sauvages nommés « Urgoths » (les ancêtres des germains). La faible population des Skas les obligea un premier exil forcé, malgré leur écrasante supériorité en technique militaire...
La flotte des drakkars skas arriva ainsi sur ce qui est maintenant l’Irlande, menée par leur chef Nemedd. Ils soumirent sans trop de violence les tribus de l'ile et vécurent en bons termes (mais sans se mélanger). On les connaissait alors sous le nom de Némédiens. La paix dura à peine 30 ans, puis un beau jour surgirent les Fomoires. Ces hommes hauts de plus de 2m50, terriblement sanguinaires et sans pitié venaient d’iles plus au sud : Hybras. Les Némédiens gagnèrent deux terribles batailles, puis s'inclinèrent lors de la troisième. Ils ne furent vaincus que grâce à une arme Fomoire qu'ils ne connaissaient pas encore : la magie.
Les Fomoires, impressionnés par ce peuple au courage inhumain leur accordèrent un an pour partir en exil. C'est ainsi qu'à peine 500 skas arrivèrent sur les iles Hesperiennes à l'ouest d'Hybras, menés par le Roi Starn. Des terres arides battues par les vents, ou les skas se firent oublier pendant plus de 3000 ans....
Frehane (la terre des pères) fut la première de leurs iles. Les chefs des familles se réunirent pour décider de leur avenir. C'est à Akurra Skoldo ("le lieu du serment du peuple humain"), un cirque naturel creusé dans le flanc d'une colline, qu'eut lieu cette réunion. Les skas s'y lièrent par trois serments solennels:
-ne plus jamais se laisser chasser de l'endroit qu'ils avaient choisis pour vivre
-les skas étaient en guerre avec les peuples du monde entier, ainsi en avait-il été démontré, ainsi était-ce.
-Le sang de la race ska coulait pur. Le croisement avec les autrelins, les sous hommes, était un crime aussi horrible que la traitrise, la lâcheté ou le meurtre.
Ils choisirent aussi d'élire désormais leur "roi" tous les dix ans, en ce lieu. Le premier d'entre eux se nommait Garthualcx. Le site d'Akurra Skoldo abrite une pierre ou est gravé le serment, ainsi que les tombes de leurs rois.
Les skas investirent l'ile de Skaghane 200 ans plus tard, ou ils durent bâtir leur villages et forteresses de leurs mains. Ils restèrent sur leurs iles durant de longs siècles, pillant très épisodiquement un village, en ulfland, en Bretagne en Gaule ou en Irlande. Jusqu'à ce qu'ils se sentent prêts à affronter le monde. Cela se déroula sous le règne de Fafhion Ier, en 440. Les drakkars skas commencèrent à attaquer tous ceux qui s'aventuraient dans la mer étroite, puis à piller les cotes Ulfes pour ramener des esclaves.
Le départ d'Uther II et les troubles qui suivirent a enhardi les skas qui ont décidé d’envahir l'Ulfland du Nord, pour commencer…
MENTALITE DES SKAS :
La mentalité ska est très étrange pour le reste du monde, faisant parfois douter de leur humanité ou de leur santé mentale.
Ils se considèrent comme intrinsèquement supérieurs au reste de l'humanité, s'estimant les seuls à ne pas avoir été pervertis par le sang des races néandertaliennes. Ils sont les « Humains », les autres habitants du monde étant les « Autrelins » des sous-hommes qu'il faut éduquer...
Cette volonté de pureté passe par une interdiction absolue de se marier avec d'autres peuples, et un contrôle moral strict : viol, adultère et autres perversions étant jugées comme des aberrations mentales.
Les skas s'appliquent à toujours prouver cette supériorité naturelle, marchant fièrement, se montrant imperturbables face aux autrelins, toujours soucieux de se comporter de manière digne.
Ils sont calmes dans la victoire, résignés dans la défaite. La mésestime des siens est la pire chose qui puisse arriver à un ska. Un ska prisonnier se considère comme déjà mort, car il n'a pas su vaincre et a poussé la lâcheté jusqu'à ne pas perdre la vie... Des choses comme la trahison ou l'assassinat politique sont des concepts totalement absurdes pour les skas.
La société ska actuelle est basée sur l'honneur et le prestige militaire. La notion de noblesse est un peu différente de celle des autres peuples : La naissance ne suffit pas et chacun peut s’élever ou régresser dans la hiérarchie. On peut ainsi devenir chevalier après avoir vaincu 5 ennemis. Les titres plus importants comme ceux de Ducs sont partiellement héréditaires, mais il faut mériter de les conserver.
Les skas sont des combattants redoutables, calmes et disciplinés en toutes circonstances, jamais on ne les entendra hurler sur le champ de bataille. Ce sont de fins marins et grands concepteurs d'engins de sièges. Ils n'usent jamais de violence gratuite, sont froids et méthodiques, éliminant simplement tout ce qui résiste.
Ils ne torturent ni ne violent en aucune occasion. Ils ne détruisent jamais pour le plaisir. Cette froideur les rend inhumains aux yeux des autres peuples, et a participé à leur terrible réputation. C'est aussi un peuple très cultivé, tout ska mettant un point d'honneur à être le meilleur possible dans le maximum de domaines. Ils reçoivent donc dès leur plus jeune âge une éducation intellectuelle et artistique très complète.
L'économie ska actuelle est basée sur le pillage et l'esclavage, leur mode de vie et leur fierté leur interdisant les travaux "utilitaires". Ils peuvent par contre avoir des métiers "nobles": maitres d’œuvres, architectes, maitre forgeron...
Les esclaves sont des Skalins ("petit ska"), ce qui les place au-dessus de l'autrelin, car ils ont déjà intégré la société ska… Lors de leur capture, ils sont marqués au fer sur la fesse droite, et ils serviront durant trente années, au terme desquelles ils reçoivent 5 arpents de terres, une maison et une épouse en récompense de leur travail. Le skalin doit garder une bonne hygiène et ne pas essayer de parler à ses maitres. Les skas ne se montrent jamais cruels avec les skalins, se comportant avec une bienveillance impersonnelle et détachée, comme ils le feraient avec un animal domestique. Si un skalin est indiscipliné, il est enfermé afin qu'il réfléchisse, ou fouetté sans excès pour l'apprendre à obéir. Les évadés sont traqués avec des chiens très efficaces, reprit et mutilés afin d’éviter la récidive. On leur confie alors une tache adaptée à leur état. Si malgré tout cela se reproduit, il sera tué rapidement et sans cruauté.
Le seul problème des skas semble leur faible nombre.

L'ULFLAND

L’Ulfland du nord est une petite région bordée à l’ouest par la mer étroite, et à l’est par une chaine de montagne, le Teach Tac Teach. La rivière tournoyante marque la frontière avec l’Ulfland du sud.
C’est un pays avec de bonnes terres, des mines d’étain et de granit, des eaux poissonneuses. Les ulfs du nord sont plutôt pacifiques, travailleurs et individualistes, un pays agréable, jusqu’à l’arrivée des skas…

Histoire :
Longtemps l'Ulfland fut un grand royaume unifié, comprenant aussi l'actuelle Godélie et les marches du Dahaut. Mais vers 170 av JC, le roi Quarnus le blanc mourut d'une vilaine fièvre. Beaucoup le tenait pour impuissant et considéraient son fils Roman comme un bâtard. Le frère de Quarnus, Mercaptan en profita pour réclamer le trône. La guerre fut déclarée et les Ulflands séparés. Le Dahaut en profita pour s'emparer de l'actuelle Godélie et des Marches. Aucun ne put prendre le dessus sur l'autre, et la paix fut signée par le successeur de Mercaptan, Tandred. Il prit la tête du nord, Roman le sud. Les rivalités s'estompèrent.
Leurs successeurs delaissèrent les choses militaires et ne purent s’opposer à l'unification du pays par Ollam Magnus. Le Haut Roi nomma un Duc dans chaque région. Celui du Nord poursuivit une politique paisible, mais au sud les barons eurent tôt fait de braver l'autorité de leur Duc et des Hauts Rois, poursuivant leurs petites guerres intestines...
Lorsque Uther Ier fut tué, les ducs de Lyonesse et du Dahaut se disputèrent le trône, et s’entretuèrent. Chacun dans sa région se proclama roi, le duc Lafing devint roi d'Ulfland du Sud, et le Duc Gax roi d'Ulfland du Nord. Celui ci n’eut guère le temps d’asseoir son règne, car les skas arrivent…
Les Ulfs du nord ne sont plus depuis longtemps un peuple guerrier, préférant cultiver leurs terres et s’occuper de leurs affaires. On peut même dire qu’ils avaient perdu le sentiment d’appartenir à un même peuple. L’invasion des skas semble peut être ranimer cette conscience ulfe…
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par borg le Lun 26 Déc - 15:35

ba y sont ou les arko ????? .................... ........................ ??????????????
avatar
borg

Messages : 1156
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par borg le Dim 15 Jan - 13:37

Va pour les pingouins de l'infortune !!!!! ce sont de fiers vikings aux petits grelo vetus de noir et de blanc ....
avatar
borg

Messages : 1156
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Dim 12 Mar - 19:05

Les Bâtards de l'Infortune


Le capitaine Rojme observe le campement Ulf et les nombreuses bannières dressées : Les couleurs de Stronson, de Fian Gosse, de Dulmas et d'Ang. Même les lointains barons d'Ulfland du sud, Château Fémus, fort Ekken ont répondu à l'appel du baron de Sger.

Sale saison pour Rojme et ses compagnons d'arme. Depuis une décennie, les Bâtards de l'infortune prospèrent sur les vendettas opposant les barons Ulf. Ils ont travaillé pour presque tous ces nobles, et combattus contre presque tous. Les rançons et la solde ont toujours permis à la compagnie de vivre une vie correcte, parfois agréable.

Depuis cinq ans, la compagnie s'est installée entre le Noc, l'Akka et le Kir, les trois pics à la frontière entre l'Ulfland du Nord et du Sud, aux abords du Teach tac Teach, la grande chaîne de montagne. Une position intéressante dans leur pays, trop sauvage pour qu'un baron s'y intéresse. De cette base, les bâtards ont enchaîné les contrats. Pour les Sank contre les Clarrie. Pour les Clarrie contre Fian Gosse. Pour Ang contre l'alliance de Dulmas et Sank...

Et durant toute cette période, la rumeur des Skas n'a eu de cesse d'enfler jusqu'à prendre forme dans une campagne au service des Sfeg. Lors de la défense de la ville de Minthil, les bâtards ont combattu les Skas pour la première fois. Une victoire facile ; Ce n'était que de petits groupes débarqués de leurs longs navires pour razzier les villages côtiers.
Pourtant, Rojme a reconnu en eux des guerriers professionnels ; pas des sauvages, pas des brutes comme les histoires les décrivaient. Des guerriers entraînés, méthodiques, calmes et déterminés. Des adversaires redoutables.

Et puis, a mesure que les Skas devenaient de plus en plus entreprenants, les contrats pour sa compagnie sont devenus plus rares. Les querelles anciennes ont été étouffées, pour un temps, face à cet ennemi commun.

Sale période pour le Bâtards…
Ses hommes veulent quitter le pays, partir pour le Dahaut. Mais Rojme sait que la guerre molle opposant les Daut au Lyonesse ne suffira pas à maintenir leur train de vie. Ses soldats tomberont dans le brigandage. La fin de la compagnie... au bout d'une corde.
Le capitaine est résolu a sauver les Bâtards de leurs propres vices. Il voit plus loin que ses hommes, il sait que les jours gras ne reviendront que lorsque les Skas seront vaincus. Et puis, l'Ulfland est son pays, un pays lucratif tant que les barons se chamaillent, mais qui deviendra invivable avec les Skas.

Il a promis à ses compagnons un nouveau contrat dans cette guerre contre les Skas, au service de tous les barons. Le contrat le plus juteux depuis des années. C'est pourquoi ils ont accepté de le suivre jusqu'ici.

Rojme s'avance vers la tente de l’État Major. Il connaît le vieux Sger, dit "l'ours". Depuis dix ans, il a travaillé pour tous les nobles du pays. Et ceux-ci le connaissent également
Le capitaine des Bâtards de l'Infortune pénètre dans la tente. Il apporte à l'alliance Ulf ses machines de guerres, de l'infanterie lourde, des archers, des arbalétriers, tous des vétérans, des professionnels. Autant d'arguments qu'il va devoir utiliser pour obtenir ses contrats, de l'or pour ses hommes.
Car Rojme se battra pour son pays, certes ; mais ses guerriers ne se battent que pour l'or.
Et chez les bâtards, le capitaine qui ne paye pas la solde ne vit pas très longtemps...


Dernière édition par torgne le Sam 25 Mar - 19:46, édité 2 fois
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Dim 12 Mar - 19:10

Voilà le topo :

Le Capitaine veut qu'on se batte pour l'alliance Ulf.
Nous avons accepté de le suivre parce que c'est le seul contrat possible et que nous sommes à cours d'argent;
Il a promis que les barons payerons un bon prix pour nos services; Après tout, nous sommes les mieux équipés et entrainés.
C'était ça ou changer de pays.

Tant que Rojme nous trouve de l'or, tout va bien pas vrai ?
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Dim 12 Mar - 19:14

avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Rojme le Lun 13 Mar - 17:58

Bon si je comprend c'est l'alliance total avec l'ensemble des barons, alors ramenez vos coffres vides, nous les ramènerons pleins et festoierons dignement après chaques batailles....
avatar
Rojme

Messages : 134
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 43
Localisation : VALENCIENNES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par borg le Mar 14 Mar - 22:13

VIVE LES PINGOUINS DE L'ESPACE .....
avatar
borg

Messages : 1156
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Jeu 16 Mar - 18:21

Deux questions :

Qui est ok pour ce background ?

Que diriez vous de faire des BG individuels histoire d'ajouter du roleplay dans le délire ?
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Almaric le Ven 17 Mar - 14:02

ok pour le BG général
avatar
Almaric

Messages : 210
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 45
Localisation : Montmirail

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par borg le Ven 17 Mar - 19:38

pingoui aussi
avatar
borg

Messages : 1156
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Rojme le Sam 18 Mar - 11:37

Ok pour moi également ... Des idées de scénarios ?
avatar
Rojme

Messages : 134
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 43
Localisation : VALENCIENNES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Rojme le Sam 18 Mar - 11:50

Si on valide il faut décider à l'avance qui sera concerné pour ces BG et assurer un rollpay à 100% histoire de ne pas tomber dans le ridicule lol
avatar
Rojme

Messages : 134
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 43
Localisation : VALENCIENNES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Dosch le Dim 19 Mar - 21:34

OK pour cet excellent background !

_________________
Il vaut mieux penser le changement que de changer le pansement.
avatar
Dosch

Messages : 1268
Date d'inscription : 21/12/2008
Age : 46
Localisation : Roubaix

Voir le profil de l'utilisateur http://www2.ac-lille.fr/hygiene-securite/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Almaric le Mer 22 Mar - 13:36

avatar
Almaric

Messages : 210
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 45
Localisation : Montmirail

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Sam 25 Mar - 19:22

Le BG des Skas sortis par les orgas invasion :

Atzel tira son coffre de sous le banc, la couleur noire du bois rare polis et les délicates ornementations en cuivre trahissait le rang de sa propriétaire. Avec peine, mais sans le laisser transparaître, la jeune femme souleva sa charge sur le bastingage bas du long navire effilé. Elle chercha du regard un esclave, mais tous étaient employés aux différentes constructions jalonnant la crique du débarquement. Elle lâcha un soupir et passa par-dessus bord, ses bottes de cuir fin s’enfoncèrent jusqu’aux chevilles dans le sable froid imbibé d’eau, d’un œil, elle s’assura de l’avancée du ponton, en bonne voie sur le versant protégé de la plage. Agrippant les poignées, elle s’apprêta à supporter le poids de son coffre sur ses épaules quand, à son étonnement, il s’envola au-dessus de sa tête. En redressant la tête, elle découvrit le visage sec de son père, le duc Gilxak, chef de l’expédition. Anticipant sa réflexion, il dit en souriant :
- Même pour moi, ce coffre est lourd…
- Alors, laisse-moi t’aider Père !
Ils traversèrent la plage et se dirigèrent vers le centre de la crique où s’élevait une bâtisse basse, un simple toit quasiment posé au sol, mais qui semblait un palais au milieu des tentes dressées autours. Atzel inspecta avec intérêt l’avancement des fortifications. Fermant les passages donnant sur la crique, des palissades montées par les esclaves formaient avec le relief escarpé l’enceinte d’une place-forte qui serait difficile d’attaquer sans lourdes machines et beaucoup de pertes, pour au final se faire écraser. De son regard gris et perçant, elle remarqua l’homme juché sur l’échafaudage qui lançait calmement ses ordres à des esclaves élevant une tour de guet sur la falaise. Le duc, suivant son regard lui dit simplement :
- Ton choix était le bon, Kerlan est un bon maître d’œuvre, avec lui, la crique sera sécurisée avant même que nous partions…
Le compliment de son père fit mouche, mais elle se contrôla et espéra que le fugace sourire qui lui échappa n’avait pas été vu. Arrivés à l’entrée de la bâtisse, Lurin, le vieil esclave domestique s’avança et, faisant signe à deux autres esclaves plus jeunes, débarrassa la fille et son père du fardeau. Le coffre fut emporté derrière une tenture – une voile en fait – séparant les « appartements de campagne » du reste de l’unique pièce au centre de laquelle un foyer creusé dans le sol abritait un feu revigorant.
- Nous n’attendions pas de si tôt ta flotte, ma fille, sinon j’aurai accéléré la construction du ponton. Je vais faire dresser tout de suite une voile pour ta chambre et faire joncher le sol.
- Les vents ont été favorables et j’ai pressé le départ quand j’ai reçu ton message. Que se passe-t-il ?
Le duc s’approcha de la table et déroula une carte, trop belle pour être une simple carte de campagne, fortement détaillée, une calligraphie fine et des tracés précis indiquait chaque route, village, fortification, relief… La partie nord de l’Ulfland était entièrement tracée, par des ajouts à l’encre rouge sombre, le Duc avait placé les différentes places-fortes skas. Son écriture n’avait rien à envier à celle du calligraphe qui avait fait la carte, probablement commandée pour le vieux roi de Xounges. Son père montra à Atzel une partie de relief vers l’Est.
- Nous avons été négligeant… En concentrant notre attention sur la capitale, nous avons oublié que les ulfs ne sont pas des animaux stupides… Il semble qu’ils aient cessé de nous faciliter la tache en arrêtant de se dévorer entre eux ; des barons pouilleux des montagnes se sont réunis et harcèlent nos troupes isolées. Pour le moment, leur connaissance du terrain joue en leur faveur et surtout, il faut avouer que certains d’entre nous se sont laissé endormir. Ieluax s’est lui-même fait tuer il y a 15 jours pendant une liaison. Ces chiens ulfs ont envoyé sa tête à Xounges en trophée. Sa troupe comptait 50 hommes…
Atzel serra les poings, c’était une perte immense, une scandaleuse saignée de sang pur dans leurs rangs si précieux. C’était impossible à concevoir, 50 hommes étaient une puissance de combat pourtant largement avantageuse. Elle leva les yeux vers son père, le regard acier dont elle avait hérité et qui perpétuait le sang de sa famille depuis la nuit des temps était plongé probablement dans la même réflexion.
- Et eux ? Combien de combattants ?
- Nos pisteurs ont décompté plus de 200 traces qui repartaient vers les collines, mais quand ils ont atteint les rocs, la piste a été perdue.
- 200 ? Mais comment ?
- Des rumeurs parlent d’un jeune Baron, un chien fou… Il aurait réussi l’impossible : unir ce qu’il reste de ces brutes épaisses.
Atzel se retourna et se dirigea vers la voile : l’étoffe entrouverte par le vieil esclave laissait entrevoir un bac d’où montait une vapeur chaude. Son père la regarda s’éloigner vers le bain qui la débarrasserait du sel de la traversée. Cette jeune guerrière était une si fragile enfant il y a encore quelques années. Maintenant, elle était le portrait de sa mère quand il l’avait rencontré… Il aurait aimé l’avoir elle aussi à ses côtés, mais la famine qui ravageait le Skaghane cette année l’obligeait à rester sur son domaine pour tenter de gérer la crise.
En se glissant dans la chaleur de l’eau, Atzel se promit de faire chèrement payer chaque goutte de sang ska versé à ce baron des rochers. Elle savoura à l’avance …
« le plaisir de ma lame lui traversant le corps, où mieux ; de le remettre à son état normal, celui d’animal esclave au service des seuls vrais humains, au service de mon Sang… »
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Sam 25 Mar - 19:23

Et le BG des Ulfs :

Les sabots, trébuchants sur les pierres du chemin escarpé, alertèrent les vigies. Quand les chevaux passèrent devant eux, les gardes, reconnaissant l’imposante carcasse du jeune baron, dévoilèrent leurs lanternes. Le visage faiblement éclairé était crispé, inquiet. De derrière les gardes s’approcha le sénéchal, un vieil homme au port fier. D’un coup d’œil, il comprit la crainte de son maître et s’empressa de le rassurer :
— Tout va bien Baron ; les autres sont arrivés sans encombres, ils attendent dans la grand-salle…
— Bien… Et l’Ours ?
— Votre père est descendu de sa tour… Il a posé son épée sur la cheminée et a versé le vin dans les godets de ceux présents.
— Dans tous ?
— Dernoy le borgne en est resté bouche bée lui-même, il a posé à son tour l’épée à la cheminée, les autres ont suivi. Ils ont levé leurs godets à la mort des skas… Ils vous attendent.
Le jeune Baron relâcha un instant ses épaules, puis, se redressa.
— C’est déjà étonnant qu’ils ne se soient pas égorgé rien qu’en se croisant sur la route, cette idée folle ne l’est peut-être pas finalement. Si mon pauvre frère pouvait voir ça…
La troupe en arme s’ébranla et continua sa descente vers château Sger. Quand la passe de granit s’élargit en vallée encaissée, le baron put voir les campements réduits des différentes délégations Ulfs. Même si la nuit empêchait de lire les armoiries peintes sur les bannières, il n’y avait aucun doute : tous ceux qui avaient considéré l’offre folle d’une alliance contre l’envahisseur ska étaient au rendez-vous secret. Dépassant l’énorme bloc rocheux sur lequel s’appuyait le mur d’enceinte, le Baron entra dans la basse cour. Les torchères allumées traçaient dans la pénombre une allée d’honneur — le vieux Garn avait bien fait les choses. Laissant son cheval, il récupéra la hampe que lui tendait un sergent puis s’élança d’un pas décidé vers la grande bâtisse occupant l’aile Nord des remparts. Les gardes lui ouvrirent la porte. Un court instant, éblouit par les flammes de l’immense cheminée, il crut voir à terre la dépouille sanglante de son frère, tué par un sbire d’un de ces barons maintenant rassemblés dans cette même salle. Son pas resta pourtant assuré et il s’approcha des hommes présents, certains étant des ennemis séculaires.
— Les skas nous rassemblent, et si seul avec mes hommes, j’ai pu défaire ceux s’étant trop approchés de ma terre, ensemble, que pouvons-nous faire ?
D’un geste théâtral, il déploya une bannière noire prise sur l’envahisseur quelques heures avant et la jeta dans l’âtre ancestral. L’étoffe chuinta puis s’embrasa.
Les Barons Ulfs levèrent les godets et crièrent à l’unisson :
— Nous tuerons les skas !
L 'Ulfland du Sud est tombée, le Nord est livré sans combattre, le faible pouvoir reclus dans la ville portuaire de Xounges est impuissant, au pire, déjà sous influence ska. Les barons réussissent l’impensable : Craignant de perdre leurs terres, ils montent une armée commune et se regroupent sous la bannière ulf pour tenter de contrer les skas.
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Sam 25 Mar - 20:00

J'ai tatoué notre BG sur les fesses du bouc.
Je mets ça sur le forum invasion.
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par torgne le Sam 8 Avr - 10:59

Dosh et moi vous proposons cette devise pour la compagnie :

Ma vie,
Mon or,
....
Mon honneur.

Entre or et honneur, chacun mets ce qu'il veux, du moment que l'honneur arrive en dernière position dans nos préoccupations....
avatar
torgne

Messages : 817
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 42
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par borg le Sam 8 Avr - 21:43

pour les trois petits points c'est ma b..te???
avatar
borg

Messages : 1156
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par borg le Sam 8 Avr - 21:44

ou l 'honneur de ma B..te???*
avatar
borg

Messages : 1156
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Rojme le Mar 11 Avr - 17:16

J'aime la devise ... Avant chaque départ au combat et avant chaque bataille la le fait bien ... Moi je pense que se sera mes c.......
avatar
Rojme

Messages : 134
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 43
Localisation : VALENCIENNES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Dosch le Dim 28 Mai - 19:40

Pour le background, il faut, à mon avis, l'imprimer afin que notre OM en prenne connaissance le WE. D'ici à ce qu'ils ne l'aient pas lu avant ...

_________________
Il vaut mieux penser le changement que de changer le pansement.
avatar
Dosch

Messages : 1268
Date d'inscription : 21/12/2008
Age : 46
Localisation : Roubaix

Voir le profil de l'utilisateur http://www2.ac-lille.fr/hygiene-securite/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Backround 2017

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum